header-object 1
 
.

SOIRÉE LITTÉRAIRE

autour du roman «Le Grand Leader doit venir nous voir» de VELINA MINKOFF,

traduit en français par Patrick Maurus

Une soirée animée par Pierre-Olivier François -écrivain, traducteur, réalisateur de films documentaires

11121803L’écrivaine Velina Minkoff, née en 1974 à Sofia, est diplômée de l'Université de Californie. Le Grand Leader doit venir nous voir (Actes Sud, 2018) est son premier roman. Le roman a d’abord été publié en bulgare (Доклад на зелената амеба за химическия молив, Colibri, 2015) et raconte l’histoire d’Alexandra, une jeune Bulgare de treize ans, envoyée par l'Association des pionniers dans un camp de vacances en Corée du Nord en 1989. Elle tient le journal de ce voyage et décrit le régime de Kim Il Sung avec les yeux de Candide avant de rentrer chez elle et d'assister à la chute du communisme.

Le professeur émérite à l'INALCO - Langues'O et professeur à l'École de traduction littéraire du CNL - Patrick Maurus est le traducteur du roman.

Revue de presse (extraits):

Philippe Pons, Le Monde: «Il existe, certes, des livres académiques sur la RPDC des années 1970-1980, mais rares sont les récits sur ce pays vu par une adolescente, drôle à force d'être dupe. En nous épargnant les jugements précédant les questionnements, Velina Minkoff invite à réfléchir sur la vision du monde d'une petite communiste des années 1980. »

Marianne Payot, L'Express: « Cette nouvelliste et traductrice émérite révèle dans ce premier roman l'incroyable candeur de toute une génération de jeunes embrigadés. »

Marie-Lucile Kubacki, La Vie: « La Bulgare Velina Minkoff signe ici un premier roman créatif, à l'humour grinçant, qui résonne fort à l'heure des grandes manœuvres des présidents américain et nord-coréen. »

Christian Authier, Le Figaro Littéraire: « La romancière adopte le point de vue de sa petite héroïne dans ses naïvetés, ses joies, ses élans, ses paradoxes sans jamais les tourner en ridicule. Drôle et tendre, Le Grand Leader doit venir nous voir est une sorte de manière d'initiation où le réel prend des allures de conte de fées. »

Olivier Mony, Livres Hebdo: « Son premier roman, Le Grand Leader doit venir nous voir, récit de ce périple coréen, résonne d'échos dont le lecteur pressent qu'ils ne doivent rien à la fiction. Bourré d'humour et d'une mélancolie toujours gaie, on ne peut se détacher de cette jeune fille qui fait à la fois l'expérience des aubes de l'âge et des crépuscules d'un modèle de société. Velina Minkoff réussit pour son entrée dans la carrière de romancière à tenir la note juste et à ce que son parti pris d'écriture, très “premier degré”, n'apparaisse jamais comme artificiel. Au contraire, rarement un livre nous aura paru aussi subtil, non seulement sur un pays encore largement fantasmé, la Corée du Nord, mais aussi sur ce moment inouï de fracture qu'est la fin du communisme à l'Est. On attend la suite, pour la Corée comme pour Velina Minkoff. »

Soirée littéraire le 21 novembre à 18h30

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2018 :

 

Le 1 janvier

Le 3 et le 5 mars

Le 6 et le 9 avril

Le 1, le 6, le 7 et le 24 mai

Le 6, le 22 et le 24 septembre

Le 24, le 25 et le 26 décembre 

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV