header-object 1
 
.

Juin-Juillet 2012

 

23 Juin, 16h30

Présentation théâtrale

L'Institut Culturel Bulgare accueille l'Atelier «Patilantzi» pour la représentation du spectacle de fin d'année inspiré par le conte «Koptche za san» (Un bouton pour s’endormir) de l’écrivain bulgare Valeri PETROV.

 

 

L'atelier «Patilantzi» est créé en 2010 par l'association Mission Bulgarie. L’objectif de l'équipe pédagogique de l'atelier est de familiariser les enfants avec la littérature bulgare par une approche théâtrale, d'améliorer leur diction et expression orale, de mettre en avant leur personnalité artistique et d'approfondir leur connaissance de la langue bulgare. Les cours sont adaptés pour les enfants de 8 à 15 ans. Depuis la création de l’atelier, les jeunes comédiens en herbe ont interprétés le conte «Toplata rukavichka» (La moufle chaude), des lectures poétiques variées, des extraits du livre «Patilansko tzarstvo»(Le Royaume des Patilantzi). Ils ont participé au Festival des cultures francophones avec des lectures de poèmes bulgares.

Valeri PETROV est un des pionniers de la littérature bulgare. Il est l’auteur de nombreux recueils de poèmes, de pièces et des contes pour enfants et adultes, de scénarios de films et de nouvelles. «Koptche za san» (Un bouton pour s’endormir) est l'histoire de la petite Oguie qui a dû mal à s’endormir. Elle se sert du bouton de son pyjama qui est magique. Quand elle le tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, la belle fée du sommeil vient et l'emporte dans un monde lointain. Mais à vrai dire, la petite Oguie n'a pas du tout envie de dormir, alors, elle demande à son grand-père de lui raconter une nouvelle histoire.



Iva DELEVA est diplômée de l’Académie Nationale de Théâtre et Films Arts de Sofia et a obtenu un Master en Arts du Spectacle de l'Université Paris VIII. Elle a interprété de nombreux personnages sur scène comme au cinéma, ainsi que plusieurs spectacles pour enfants. Actuellement en formation en art thérapie à l'école INECAT de Paris, Iva met son talent dans la création de spectacles pour personnes âgées et la mise en place d'ateliers d'art thérapie pour des personnes atteintes d’Alzheimer.

 

 

26 Juin, 20h00

LECTURE de la pièce théâtrale d’ELIN RAHNEV

«Supporters»

Organisée dans le cadre de la deuxième édition de L’Europe des Théâtres-festival du théâtre européen en traduction en collaboration avec


 

Traduction du bulgare Iana-Maria Dontcheva

Avec la participation de Natasha Mashkevich et Sébastien Drouet

La Pièce «Supporters» publiée dans l'anthologie "Théâtre Bulgare d'aujourd'hui" Cahier de la Maison Antoine-Vitez sous la direction de Veneta Doytcheva. Editions L'Espace d'un Instant.

Résumé: Ils sont deux êtres solitaires, - musiciens sans emploi, amoureux, désespérés, grands romantiques devant l'éternel - bref, l'image même des outsiders, nés pour vivre dans les années soixante du siècle passé, mais contraints de vivre aujourd'hui. Leur seul salut, le football. Pourtant, leur équipe ne gagnera jamais. Ils vivent dans un monde, où la terre tourne autour du football. Un espace mental exalté et idéal, où tout est possible pour ces musiciens sans emploi. C’est le seul espace où ils peuvent échapper à la réalité terne de leur existence. Le foot est leur seul plaisir, leur seule passion, leur seule vie. Le foot est leur poésie. Mais là aussi, comme ailleurs, ils n'occuperont finalement que les places passives des spectateurs

 

Elin RAHNEV

 

Elin RAHNEV est né à Sofia et passe son enfance à Bourgas sur la Mer Noire. Elin poursuit ses études en pédagogie à l’Université de Sofia, et ensuite il fait des études de metteur en scène à l’Académie Nationale des Arts du Théâtre et du Cinéma à Sofia. Durant plusieurs années, il poursuit une activité journalistique et éditoriale, notamment en tant que rédacteur en chef du magazine littéraire «Vitamine B». Entre 2000 et 2003, il est nommé dramaturge au Théâtre National Ivan Vazov. Elin Rahnev est l’auteur de pièces de théâtre «Haricot», «Flaubert», «La fenêtre de Ionesco», «Supporters». En 2003, «Supporters» est montée par Iglika Trifonova. Depuis, le texte a été traduit en plusieurs langues et fait le tour des festivals européens. Poète et dramaturge, Elin est considéré aujourd’hui comme l’un des auteurs bulgares les plus éminents de sa génération.

Natasha MASHKEVICH

Natasha MASHKEVICH est d’origine russe et parle 5 langues. Diplômée du Conservatoire Royal de Bruxelles en Art Dramatique, Natasha a joué en Belgique. A Paris, elle travaille sous la direction de Franck De La Personne dans un spectacle Labiche, avec Marie-Do Fréval dans «Cœurs de Vaches», dans «Genesis» crée par Patricia Kozeleff. En Russie sous la direction de Mihail Feighin dans «Poputchiki» de Vassily Shukshin. Dans des téléfilms, divers courts métrages avec entre autres: Patrick Dutein, Cécile Rittweger. Natasha a joué dans «Les Trois Sœurs» d’Anton Tchekhov. Elle a tourné dans le long-métrage de Gilles Paquet-Brenner «Elle s’appelait Sarah». Natasha s’est produite à Paris et à Berlin avec le monologue de Lanford Wilson «The Moonshot Tape» en anglais et en français. «Deep Wives/Shallow Animals» mise en scène par Patrick Verchueren (Paris-Berlin 2010/2011). Récemment Natasha a assisté Alain Foix à la mise en scène de sa pièce «Rue Saint Denis» (Paris, Guadeloupe 2011). Et aussi a travaillé sur le livret de l’opéra d’Oscar Strasnoy avec Chrsitine Dormoy, d’après les œuvres de Daniil Harms (Paris 2011-2012). Actuellement elle travaille sur un projet Kafka «Accord dans l’impulsion initiale» de Géraldine Bourgue et «Notre Dame de Perpétuels Donuts» de Jordan Beswick.

Sébastien DROUET

Sébastien DROUET Après une formation au conservatoire de Marseille et au cours Mathieu à Paris, achevée en 1999, il interprète Karl dans «La comédie des femmes» de H. Muller dans une mise en scène de David Ravier au théâtre des Songes à Paris. De 2000 à 2002 il interprète «La nuit juste avant les forêts» de B.M. Koltès dans différents lieux à Marseille. De 2000 à 2002 Il joue Jean de la Lune dans la pièce éponyme de M. Achard, Dick et H. Bogart dans «Une aspirine pour deux» de W. Allen et Igor dans «Fleur de Cactus» de J P. Grédy et P. Barillet, pièces mises en scène par JP Mouthier à l’Odéon de Marseille notamment.

De retour à Paris il interprète Mesa dans «Le partage de midi» de Paul Claudel, mis en scène par L. Hétier en 2003 et 2004 au Théâtre du Nord-Ouest où il joue également Yanek dans «Les Justes» de Camus mis en scène par F. Almaviva, en 2005.

 

 

7 Juillet, 18h00

 

CONCERT DE CHAMBRE EN HOMMAGE DE TANIA PANDOVA -pianiste bulgare

Etienne ESPAGNE – violon

Nadja WATCHEVA – HÖBARTH - piano

Entrée libre

Programme: "Musique du 20ème siècle": Alban Berg (1885-1935) Concerto pour violon "à la mémoire d'un ange". Andante – allegretto. Allegro – adagio; Maurice Ravel (1875-1937) Sonate pour violon et piano Allegretto. Blues. Moderato. Perpetuum mobile; Georgi Zlatev-Cherkin "Sevdena"; Belà Bartok (1881-1945) Concerto pour violon n°2.

Etienne ESPAGNE a fait ses débuts à l’âge de 16 ans dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne avec le concerto pour violon de Tchaikovsky. Il a depuis joué en récital et en soliste en Allemagne, Autriche, Russie, Suisse, France, Hollande, Chili et aux Etats-Unis. Depuis septembre 2010, il se perfectionne à Vienne (Autriche) auprès de Michael Frischenschlager, au sein de la Universität Für Darstellende Kunst.

Après des études de violon et de musique de chambre au Conservatoire de Région de Paris, auprès de Bertrand Cervera et de membres du Quatuor Ysaye, Etienne Espagne bénéficie d’une bourse des Fondations Georges Lurcy et Florence Gould pour partir étudier au sein du New England Conservatory de Boston (USA), où il obtient en 2010 un Master of Music avec « Academic Honors ». Il s’intéresse alors particulièrement au répertoire russe, grâce à son Professeur Valeria Kuchment, étudie la musique de chambre auprès de Paul Katz et Vivian Weilerstein et découvre la composition et l’écriture avec Michael Gandolfi, John Harbison et Elliott Carter.

Etienne Espagne s’est également produit dans de nombreuses master-classes, en particulier auprès de Pamela Frank, Glenn Dicterow, Sashko Gawriloff, Régis Pasquier, Renaud Capuçon. Il a participé aux Holland International Music Sessions, au Orford Music Festival (Canada), aux Académies de Sion (Suisse), de Nancy (France) et des Arcs (France). Il a créé il y a huit ans le Festival en Velay, qui propose tous les étés des programmes de musique de chambre dans les cadres naturels et historiques de la Haute-Loire.

Son violon a été fabriqué par le luthier français Charotte-Millaud, dans la première moitié du 19ème siècle.

 

 

Nadja WATCHEVA – HÖBARTH est née en Bulgarie dans une famille de musiciens. Elle fait ses études à l’Académie de Musique de Sofia. Parallèlement, elle suit les cours des académies d’été à Weimar (1974-81) et à Vienne (1982) avec le fameux pédagogue Prof. Dr. Josef Dichler où elle gagne notamment le concours des „Internationalen Musikseminars“. De 1983 à 1987, elle poursuit ses études à la Musikhochschule de Vienne avec le professeur Noel Flores et reçoit en 1986 une bourse d’étude du ministère des Sciences et de la Recherche. Depuis 1986, Nadja Watcheva– Höbarth est corépétitrice dans le département des cordes de l’Universität für Musik und darstellende Kunst de Vienne. A ce titre, la musique de chambre et l’accompagnement au piano deviennent ses principales activités. Elle est la partenaire privilégiée de nombreux jeunes musiciens et joue avec eux lors de nombreux concerts, dont certains retransmis à la radio et à la télévision autrichienne. En outre, elle est membre active de diverses académies et concours internationaux, comme l’académie d’été Prague-Vienne-Budapest à Semmering, le séminaire de musique de Vienne, le concours international de violon « Fritz Kreisler », le séminaire international de musique de Prussia Cove en Angleterre ou encore l’académie d’été de Bad Leonfeld.

 

 

12 Juillet – 20 Août

 

EXPOSITION

du peintre bulgare Svetlomir Marinovski

 

«DEMEURES »

 

Svetlomir MARINOVSKI

 

Svetlomir MARINOVSKI. Son prénom nous dit à la fois deux mots : lumière et monde. Et son exposition ? Svetlomir s’exprime « ……………La demeure c’est l’endroit où l’on trouve refuge et protection. C’est une zone intime, mise à l’abri du regard d’autrui. L’homme y dispose non seulement son corps mais il y réalise son désir d’habiter, de partager l’espace avec ses préférences visibles, empreintes d’un subjectivisme profond. La demeure est une réflexion fondée sur les symboles qui effectue la symbiose entre les secrets étouffés du Moi et la peur viscérale de la connaissance – la connaissance qui évolue dans une imagerie de plus en plus intelligible et accessible tâchant d’apporter des réponses à travers la douceur de l’apparent et la matérialité des choses. La connaissance à laquelle on accède grâce aux sens offre la délectation absolue à ceux qui, les yeux fermés, ont pris place dans l’unique habitat capable d’abriter leurs désirs dépourvus de toute idée de l’au-delà. Leur passé a complètement disparu et ils ne veulent pas d’avenir car, munis des réponses qui sont bien devant eux, ils redoutent l’angoisse et le chaos et aspirent tout simplement au plaisir et au confort de la sécurité……………. »

Depuis 1993, Svetlomir Marinowski a plusieurs expositions réalisées à Sofia et Paris. En 1996 dans la galerie Christian Siret à Palais Royal, il présente son exposition «Anatomie utopique», lithographies. L'artiste a participé d’une manière active aux plusieurs événements artistiques et à des ateliers à Sofia et en Bulgarie. En 2003, Svetlomir remporte le premier prix pour la conception graphique à Publicité Expo 2003 à Sofia et une médaille de bronze de l’Académie de photographie. Cette année il a reçu une belle récompense pour le calendrier de la Foire Internationale de Plovdiv.

 

 

17 Juillet, 19h30

 

Récital de piano de Yoshiharu WADA

 

Au Programme Brahms. 6 Stücke op.118 (23'30); Debussy. Pour le piano (12'20) *the 150 Anniversary of Debussy's birth; Chopin. Polonaise-Fantaisie As-Dur Op.61 (12'30)

Yoshiharu WADA

 

Né à Fukuoka, Japon, Yoshiharu WADA est formé par Mamoru Kaïshige. Ayant obtenu la licence en Musique instrumentale de l'Université TOHO Gakuen de la musique. Il obtient de nombreux prix, y compris le 3ème prix du 41ème concours de musique de Kamakura(Japon), le 1er prix du 6ème concours international des instruments et la composition "la Musique et la Terre"(Bulgarie), Le 1er prix du concours pour le concert du Gaiety Théâtre de printemps(Japon), le 4ème prix du 1er concours international de piano SEILER(Japon), le prix spécial du 1er concours international de piano de Yokohama(Japon), le grand prix du 1ère compétition internationale de piano Bach de Kurume(Japon). Yoshiharu participe aux stages de piano en Normandie et à Ajaccio (France). Il a été invité et a donné un récital au festival "Les arts pour la Terre"(Bulgarie) où il a joué entièrement la sonate pour piano de Dutilleux pour première fois en Bulgarie. Chaque année, il fait un grand récital au musée Yokohama, Japon. Il a joué avec l'orchestre symphonique de Cracovie sous la direction de Roland Burder, et avec l'orchestre symphonique de l'Université Toho Gakuen sous la direction d'Hideomi Kuroiwa et avec l'orchestre symphonique de Yokohama(Japon). Soliste il donne beaucoup de concerts chambre au Japon.

 

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2018 :

 

Le 1 janvier

Le 3 et le 5 mars

Le 6 et le 9 avril

Le 1, le 6, le 7 et le 24 mai

Le 6, le 22 et le 24 septembre

Le 24, le 25 et le 26 décembre 

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV